Rouge à lèvre qui déborde ?

💄Un matin j’ai mis mon rouge à lèvre au pinceau... et puis d’un coup, je ne sais pas ce qu’il s’est passé !!!💄

 

Je voulais me sentir belle et essayer ce rouge à lèvre qui m’étais tombé dans les mains quelques minutes avant alors que j’étais juste aller acheter du liquide vaisselle au supermarché. Ce moment relou ou il te manque un truc et où tu enfiles ton sweat capuche douillet avant de filer.

 

Puis en rentrant à la maison, vite vite, j’ai essayé ce rouge à lèvre. J’avais hâte ! 👏

Direct dans l’entrée je me suis bien appliquée pour que ça fasse pulpeux mais pas trop. Sexy mais raisonnable... je me suis trouvée pas mal, mais il y avait un truc pas complètement ok en me regardant dans le miroir...

La couleur, la texture, ou l’accord pas glamour avec mon sweat de petit garçon ?

Un truc pas raccord... c’est ça.

Pourtant factuellement, ce rouge à lèvre était bien mis...

Est-ce que tu as déjà eu cette sensation bizarre du truc pas raccord, toi ?🙄

 

Parce que ce sentiment-là, qu’il y a comme un truc qui cloche m’est tellement familier, et dans des domaines tellement différents de ma vie...

Et je perçois aussi cette bizarrerie là, dans le regard de certaines de mes amies ou de mes clientes Trotrobelles lorsqu’elles se regardent. 🕵️‍♀️🕵️‍♀️🕵️‍♀️

 

⁉️ Est-ce que tu partages ça avec nous toi aussi ⁉️

 

Ce sentiment qu’il y a un truc qui ne va pas, qu’il y a un truc qui n’est pas assez bien, pas suffisant ?

Un truc que tu ne sais pas vraiment définir et qui pourtant vient gâcher ta façon de vivre ta vie. Un truc sur lequel il est impossible de mettre le doigts et qui pourtant t’empêche littéralement de vivre en étant juste joyeuse d’être toi.

 

📍Quand tu es au boulot et que tu ne te sens pas assez compétente !?

📍Quand tu es avec ton mec et que t’as l’impression que t’es pas assez bien !?

📍Quand tu es entre copine et que tu te compares... j’aimerai bien être un peu plus « truc » comme A. ou un peu moins « machin » comme B. !?

📍Quand t’es avec tes enfants et que tu dis qu’ils méritent une meilleure mère, qui écrase pas le goûter dans le sac par exemple ?!

 

📍Ou juste quand en diner de famille, t’arrives pas à profiter du moment car tu trouves que ton pantalon fait trop sortir ton ventre après le dessert... ou parfois même avant l’apéro pour être franche...

 

 

Cette émotion donc, je l’ai donc senti monter très fort en me voyant avec ce rouge à lèvre, pas assez quelque chose ou trop quelque chose d’autre...

Dans le miroir c’était moi mais pas tout à fait. 😶

 

Alors tu imagines bien que face à ce sentiment-là ben... j’ai décidé de l’enlever ce rouge à lèvre, à la va-vite, d’un revers de main.

 

Et en le faisant je me suis regardée... et surtout je me suis vue.

Je me suis vue dans mes tentatives, dans mes failles.

Je me suis vue vouloir être une nana sans bavure.

Et si je me suis vue à ce moment-là c’est car cette image de moi, le rouge à lèvre qui déborde, illustrait parfaitement cette part de moi en quête perpétuelle pour être une femme parfaite. Cette part qui fait des efforts constants pour l’être, sans jamais y arriver pourtant. 🤷‍♀️

 

Car on ne se le répète jamais assez « LA PERFECTION N’EXISTE PAS » et heureusement car on aurait envie de la décoiffer, de foirer son rouge à lèvre, de l'envoyer bouler. 🎳

Je réalisais à quel point je m’appliquais à mettre mon rouge à lèvre sans déborder alors que tout à coup dans le débordement il y avait comme un énorme soulagement.

 

😅Parce que finalement dans cette bavure j’ai senti qu’il y avait quelque chose de tellement fun, d’inattendu, de décalé et de JOYEUX. Je me suis sentie certainement moins jolie, si on se fie aux critères de beauté actuels, mais tellement plus vivante comme ça. J’étais toute seule alors j’ai ris avec moi-même de me voir ainsi ! Je me suis même pris en photo pour immortaliser...😂

 

💣🧨MOINS JOLIE ET PLUS VIVANTE ! 💣🧨

 

Voilà un ressenti hyper soulageant, une idée qui me tire un soupir qui fait du bien. Un soupir plein d’air qui remplit les poumons, qui détend et donne l’autorisation.

L’autorisation de revoir ses priorités et de se souvenir que l’importance de se sentir vivante peut prendre le pas sur le fait de se sentir jolie.

L’autorisation de se dire tout à coup : Mais finalement je ne veux pas tant que ça me sentir jolie moi, surtout si c’est pour être toute figée comme ces femmes retouchées sur papier glacé. Moi je préfère le mouvement de la vraie vie, et que ce soit jolie, ou pas, finalement...

 

Ce matin-là, somme toute assez anodin, m’a permis de me souvenir que dans mes bavures se trouvait une super chouette partie de moi. Que l’acceptation de mon imperfection était une incroyable source de soulagement et que l’exploitation de cette imperfection devenait une source intarissable d’inspiration, de créativité, de fun, de vie.💥

 

Ça ne veut pas dire que je n’ai pas envie d’être jolie, que je veux être une mère bidon, une compagne bof, une professionnelle pas pro ! Ça ne veut pas dire non plus que j’ai jeté mes rouges à lèvre où que je les porte à présent uniquement de travers ! Dommage peut-être 😅

 

Ça veut juste dire que je n’ai pas besoin de ça pour être parfaite car je le suis déjà dans mon imperfection 😉

 

Je suis parfaite aussi quand j’ai le ventre gonflé, quand je suis décoiffée, quand je suis de mauvaise humeur...

 

🥰Et quand il m’arrive de l’oublier je regarde cette magnifique photo 🥰

 

💄Et toi ? A quel moment es-tu parfaitement imparfaite ?💄