Du bordel et au milieu une idée !

Je te livre une partie de mon intimité ce matin !!

 

A ton avis, que pense la part de moi prise par le syndrome de la femme parfaite quand elle passe devant ce... devant ça ... quoi ?

 

Très clairement cette part me juge et me dit que m’occuper du linge, de la vaisselle, du riz tombé au sol, des papiers et des courses livrées est prioritaire.

 

Sauf que tous les jours ma maison est dans cet état... même plusieurs fois par jours avec les enfants... Je range puis c’est le bordel, puis je range et c’est le bordel de nouveau...

 

Et si j’écoute cette part en moi (que j’appelle Micheline Rabat-joie) je passe la moitié de mes journées à entretenir ma maison au détriment de ce qui compte encore plus, c’est à dire moi, mes enfants, ma mission et mon message. 

 

Et c’est bien pour cela que je te montre ses photos qui ne me donnent pas le sentiment d’être une bonne personne... qui me font même penser que je suis trop ceci, pas assez cela... Paroles de Micheline Rabat-joie !

 

Mais moi j’en ai marre en fait ! FUCK IT ! 

C’est sur que ce n’est pas agréable d’être dans une maison dans cet état mais quand je sens l’urgence en moi d’aller écrire un article, de préparer un document qui tue pour les Trotrobelles qui suivent en ce moment le programme « 21 jours pour dire FUCK », Miche... meuf, je suis désolée mais j’ai pas envie de faire le ménage !

 

Quand je sens l’urgence d’aller rejoindre mon acolyte bleu à touche arc en ciel, même s’il est posé au milieu des preuves que je ne suis pas une Desperate Housewife... j’y vais ! 

J’y suis là, pour t’écrire. Derrière moi le riz au sol, devant les fringues à ranger... mes doigts sur le clavier malgré Miche qui me juge...

 

Mais qu’est-ce qui est important pour moi, vraiment... Depuis cet espace à l’intérieur de moi que j’appelle mon œil du cyclone, qu’est-ce qui m’appelle plus fort que le ménage ?

Est-ce que ce qui m’appelle me permet de faire la différence d’avantage que le fait d’avoir une putain de maison qui brille ?

 

Si oui c’est qu’il est temps de dire FUCK La Femme Parfaite, il est temps de reléguer au second plan la meuf en moi qui me veut du bien mais qui me freine dans mes ambitions ! Micheline merci de ce que tu fais pour moi mais là, maintenatoutdesuite, si tu pouvais avoir l’amabilité d’aller te faire foutre !

 

Une fois l’urgence d’écrire assouvie, il restera toujours du temps quelques part pour frotter... 

 

Micheline me souffle que les restes du pamplemousse pressé dans l’évier seront plus dur à faire partir s’ils ont séché...

 

Putain je résiste !